Vendredi 24 novembre 2017

À l’approche de l’hiver, économiser sur votre chauffage tout en apportant de la chaleur dans votre appartement est important. Bien que les contraintes ne soient pas les mêmes selon le type de logement, il existe quelques petites astuces simples pour se sentir bien au chaud sans surchauffer son intérieur.

  1. On limite les pertes de chauffage

Pour réchauffer l’air ambiant de son appartement, la priorité est de ne pas le refroidir. Si vos murs ont la fâcheuse tendance à être frais, pensez à les isoler. En attendant, vous pouvez les couvrir d’une tenture ou tapisserie afin que votre espace de vie se réchauffe, tout en restant douillet.

Si de l’air frais pénètre régulièrement dans vos pièces, calfeutrez vos fenêtres qui sont source de courants d’air. Vous pouvez par exemple appliquer des joints isolants adhésifs si vous sentez l’air passer, puis poser d’épais double-rideaux à tirer dès la tombée de la nuit. Pensez aussi à fermer vos volets tous les soirs.

  1. On optimise les sources de chaleur « gratuites »

Cette astuce est d’autant plus performante si votre appartement est de petite taille, car sa superficie est plus facile à chauffer. Lorsque vous préparez un repas à l’aide de votre four, laissez la porte de votre cuisine ouverte, afin de profiter de sa chaleur pour la diffuser dans votre intérieur. Laissez également la porte de votre four légèrement entrouverte à la fin de cuisson. Pensez à faire de même avec la porte de votre salle de bain pour laisser circuler la chaleur dans votre espace de vie après votre bain ou votre douche.

Lors de belles journées hivernales ensoleillées, profitez de la plus grande source de chaleur gratuite qui soit : le soleil ! Ouvrez vos rideaux, laissez vos stores ou volets ouverts la journée pour que les rayons du soleil pénètrent et réchauffent votre appartement.

  1. On adopte une bonne température de chauffe

Pour alléger votre facture de chauffage, il est essentiel de ne pas surchauffer votre appartement. Idéalement, la température de vos pièces à vivre (cuisine et salon) ne doit pas dépasser 19°C, celle de votre salle de bain ponctuellement 21°C, et celle des chambres 17°C.

Si vous êtes frileux(se), inutile de trop forcer sur le chauffage, ce n’est ni économique ni écologique. Mieux vaut enfiler un pull que de monter d’un degré la température du chauffage.

  1. On gère ses absences à l’aide d’un programmateur

Si, pour des raisons professionnelles ou autres, vous passez la plupart de vos journées à l’extérieur, il est inutile de laisser votre chauffage à son niveau de chauffe habituel. Avant votre départ, baissez-le à 15°C et programmez une hausse une heure avant votre retour. Vous serez ainsi en mesure de faire des économies notables qui feront baisser votre facture.

  1. On installe des thermomètres

Bien que la sensation de froid soit très subjective, car interprétée et ressentie différemment selon les individus, les changements de température ont tendance à nous faire monter le chauffage plus que nécessaire sur une simple impression de fraîcheur. Pour éviter ce genre de désagrément pouvant alourdir la facture, équipez-vous tout simplement de thermomètres.

Placez-les dans vos pièces de vie chauffées, à environ 1,5 m du sol sur un mur ou une cloison, tout en les tenant éloignés d’une source de chaleur.