Mercredi 12 juillet 2017

Les beaux jours sont là et vous souhaitez profiter de votre extérieur afin de partager de bons repas. Et, qui dit déjeuner ou dîner dehors, dit barbecue ! Qui ne rêve pas de concocter et déguster de délicieuses grillades ?

Si vous voulez être le roi du barbecue et épater famille et amis, vous devez choisir le bon. Parmi de nombreux modèles, il n’est pas simple de s’y retrouver. Voici quelques conseils.

Le traditionnel à charbon

Si vous êtes plutôt traditionnel, amateur de belles flammes et de grillades bien saisies, vous êtes sûrement adepte du bois ou du charbon. Même si l’allumage n’est pas évident lorsque l’on débute, on obtient le goût unique des aliments cuits au feu de bois.

Les nouveaux ustensiles accompagnant le barbecue ont fait des progrès prodigieux : plancha, wok, brasero, ou encore pierre à pizza ; même au charbon ou au bois, tous vos plats préférés sont envisageables.

Du côté des inconvénients, il faut penser que la cuisson n’est pas uniforme si elle n’est pas maîtrisée et qu’elle peut être longue pour certaines viandes (même si c’est l’été, et que l’on est moins pressé que le reste de l’année). Sachez également que vous ne pouvez vous en servir qu’au jardin, même si vous le choisissez à couvercle. Si vous vivez en appartement avec terrasse, mieux vaut privilégier les autres combustibles.

L’entretien du barbecue à charbon est le plus contraignant. Il faut attendre que les braises soient froides et il est plutôt salissant.

Les prix de ces appareils sont variables, il y en a pour toutes les bourses de 20 à 1 500 euros, selon le modèle.

Le propre au gaz

Moins authentique et impressionnant que les flammes au charbon, vous avez le barbecue à gaz. L’avantage de ce produit est que son allumage est instantané. Si vous préférez passer plus de temps sur le concours de pétanque de l’après-midi, vous réduisez ainsi le temps d’attente de vos brochettes.

Il produit également moins de fumée qu’un barbecue à charbon et il peut se placer plus facilement sur la terrasse d’une copropriété. Il permet de moduler la température de cuisson, comme une gazinière. Véritable outil pour les cuisiniers en herbe, il développe lui aussi des accessoires de grill, plancha, cuisson à chaleur tournante et, même, grille de maintien au chaud. Et il est le plus facile à nettoyer.

Cet appareil s’allume grâce à une bouteille de gaz et il est important également de bien choisir le nombre de brûleurs nécessaires pour le nombre de convives. Le prix est un peu plus élevé, selon la taille et l’équipement, entre 70 et 3 500 euros.

Le moderne électrique

Le barbecue électrique est à privilégier en zone urbaine, petit balcon et, d’une manière générale, là où les deux autres vous sont interdits. Sachez qu’il existe des régions où l’utilisation des barbecues est prohibée l’été et que seul l’électrique est toléré.

Vous pouvez également l’utiliser dehors, si vous avez une prise électrique ou une grande rallonge. Sa montée en température est plus lente que celle du barbecue à gaz, et la cuisson est moins uniforme.

Le nettoyage est un peu moins aisé que celui du barbecue à gaz, la nourriture et la graisse se collant parfois aux résistances. Si vous n’avez aucun extérieur, vous pouvez acquérir un barbecue électrique de table. Les prix sont néanmoins très abordables, entre 20 et 500 euros.

Les matériaux

Pour tous les types de barbecue, la matière idéale est l’acier émaillé qui protège des temps humides. Il est également le plus facile d’entretien. La fonte est aussi un bon matériau, car résistante et conservant la chaleur.

Les grilles en acier émaillé durent plus longtemps que celles en acier chromé, qui s’oxydent plus rapidement. Quant au couvercle, pour chaque type de barbecue il est très utile afin d’éviter les grosses flambées et obtenir des viandes plus tendres et savoureuses.