Lundi 22 janvier 2018

Nous ne pouvons éliminer complètement la poussière de notre intérieur. Mais, même si nous ne sommes pas en mesure de renoncer complètement à l’exercice, nous pouvons tout de même faire en sorte de le réduire.

Comment ? Avec de petites astuces qui, mises bout à bout, éliminent une partie de ces vilaines particules de poussière.

Qu’est-ce que la poussière ?

La poussière naît de micro-fragments de matières minérales ou organiques, qui nous sont amenés par le vent et les courants d’air. Plutôt fourbe, notre ennemie se loge partout, y compris dans des endroits difficiles d’accès. Le problème majeur est qu’elle se charge en polluants, parfois chimiques, qui peuvent élire domicile dans nos poumons. Certains problèmes de santé y sont liés de près. Sans oublier que ce n’est pas très esthétique pour la décoration.

Du haut vers le bas

La fréquence correcte pour utiliser le chiffon est d’une fois par semaine. Mais cela dépend des particularités de votre intérieur et de votre degré de tolérance. Il est inutile de vous armer de plusieurs produits, il suffit de bien les choisir selon les types de surfaces à traiter.

Une règle d’or est de procéder du haut vers le bas, en terminant par les sols. Ainsi, vous ne soulevez pas la poussière mais l’enfermez dans votre chiffon, puis votre aspirateur. Choisissez ce dernier le plus puissant possible, afin de ne pas en laisser. Car là encore, en marchant sur les dernières particules, vous risquez de les faire voler jusqu’à vos meubles.

Utilisez si vous le pouvez un aspirateur muni d’un filtre HEPA. Ce dernier retient les particules et allergènes de toutes sortes. Son meilleur associé est le chiffon microfibres, quasiment inusable, qu’il suffit d’humidifier avant de procéder au dépoussiérage. Ainsi, sans l’addition d’un produit chimique, il reste économique et écologique. La poussière n’est pas déplacée mais directement collée au chiffon, que l’on nettoie ensuite très facilement.

Éviter un retour rapide de la poussière

Une fois le ménage fait, il est important que l’intrigante ne revienne pas trop vite. Afin d’éviter une réapparition trop précoce de la poussière, il existe plusieurs réflexes simples :

  • Aérez votre intérieur quotidiennement afin de renouveler l’air. Si vous vivez en ville ou au bord d’une route, ouvrez hors des heures de pointe et de préférence sur le côté opposé à la rue.
  • Placez des boudins en bas des portes.
  • Si votre cuisine est pourvue d’une hotte, nettoyez-la régulièrement et n’hésitez pas à vous en servir car elle aspirera également les particules présentes dans l’air. Procédez de la même façon avec votre VMC.
  • Aérez et battez régulièrement vos tapis et paillassons et, si vous le pouvez, laissez vos chaussures à l’extérieur.

Dernières astuces

Afin de compléter ces bons gestes, il existe d’autres astuces efficaces pour réduire la poussière de votre intérieur. Par exemple, utilisez de la térébenthine sur vos meubles en bois, qui les rend moins collants et retarde le dépôt des particules. Mettez quelques gouttes de glycérine dans l’eau de lavage de vos vitres, qui attireront moins la poussière. Lavez régulièrement vos rideaux et optez pour une décoration épurée, sans trop de bibelots, que l’on nomme à raison « nids à poussière ».