Vendredi 24 novembre 2017

Vous coulez des jours heureux dans votre appartement. Le matin, vous chantonnez dans votre salle de bain jusqu’au jour où votre lavabo se bouche subitement. Entre noms d’oiseaux bien sentis et brossage de dents à faire dans l’évier, vous vous demandez qui gère les problèmes de plomberie dans un appartement ?

La réponse est : le locataire ET le propriétaire !

 

Voici un petit récapitulatif du qui fait quoi dans l’entretien des tuyaux.

Les réparations de plomberie à la charge du locataire

Le locataire et le propriétaire se répartissent les charges d’entretien de la plomberie d’un logement locatif. Toutefois, la répartition est strictement définie par la loi 26 août 1987 relatives aux charges locatives.

Pour sa part, le locataire doit :

  • effectuer toutes les petites réparations des équipements de son logement ;
  • s’acquitter de l’entretien annuel de la chaudière et du chauffe-eau de son appartement.

 

En pratique, cela signifie que si votre siphon est bouché, vous devrez le nettoyer. Soit vous savez réaliser cette réparation après avoir regardé un tuto « comment déboucher un siphon », soit vous appelez un plombier.

Pour l’entretien de votre chaudière, vous devez faire appel à un professionnel agréé habilité à délivrer l’attestation de son bon fonctionnement après sa vérification. Si celui-ci doit changer le brûleur ou nettoyer votre chaudière, vous devrez régler la facture.

En dehors de ces petits travaux, un locataire n’a pas à débourser un euro pour la plomberie de son logement.

Les réparations de plomberie à la charge du propriétaire

Les réparations de plomberie de nature plus structurelle incombent au propriétaire. Le bail peut faire état de cette répartition des charges d’entretien.

Généralement, le propriétaire doit :

  • vérifier la conformité de son logement en fonction de la réglementation en vigueur selon la loi du 6 juillet 1989 ;
  • changer tout élément de l’installation devenu vétuste ;
  • veiller à rénover les équipements sanitaires régulièrement.

En bref, cela induit qu’en cas de trou ou fuite dans une canalisation générale, c’est à lui de prendre en charge la réparation. C’est la même chose si cette fuite nécessite par exemple de percer des cloisons ou de démonter un dressing…  

De même, un propriétaire prendra en charge les frais de réparation et le changement des canalisations d’arrivée d’eau ou d’évacuation. Enfin, il doit aussi changer une robinetterie, une baignoire ou un WC trop anciens ou rénover un bac de douche provoquant des infiltrations d’eau.

La législation n’a maintenant plus de secret pour vous ! Vous n’avez pas envie de jouer les plombiers au petit matin sous votre évier et tenez à être un locataire irréprochable ?

Pensez à souscrire un contrat d’entretien pour votre appartement. Sans souci de plomberie, vous pourrez chanter à tue-tête sous votre douche !