Lundi 22 janvier 2018

 

Mardi Gras est l’une des périodes festives du calendrier que petits et grands préfèrent. Mais savez-vous où cette fête gourmande et colorée trouve son origine ?

Moment de liesse et de joie, Mardi Gras annonce le début de la saison des carnavals et quelques repas agréables faits de crêpes, de gâteaux et de beignets. Voici l’histoire de Mardi Gras, complétée par une délicieuse recette de bugnes, que vous pouvez réaliser en famille ; en prenant bien sûr toutes les précautions nécessaires face aux accidents domestiques que cela peut engendrer.

Qu’est-ce que Mardi Gras ?

Si l’on remonte très loin dans l’histoire, on trouve parmi les fêtes romaines un Mardi Gras qui se nommait « Les Calendes de mars ». Les Romains célébraient à travers lui le réveil de la nature, s’autorisaient à transgresser quelques règles et se déguisaient.

Puis, les catholiques on fait de Mardi Gras une fête précédant le mercredi des Cendres. Elle marque la fin de la semaine des sept jours gras, qui annonce la période du carême, pendant laquelle il convient de manger maigre. La fête du Mardi Gras est placée dans le calendrier entre le 3 février et le 9 mars, 47 jours avant Pâques.

Le mot « carnaval » est hérité des mots latins « carne levare » signifiant « retirer la chair » et, par extension, « retirer le gras ». Il est de tradition de se déguiser et de faire la fête avant la période de jeûne. Les enfants demandent à leurs voisins de la farine, du sucre et des œufs afin de confectionner crêpes et gâteaux qui seront dégustés à la fin du carnaval.

La recette des bugnes lyonnaises

Les carnavals battent leur plein en France pendant cette période. Ceux de Dunkerque ou de Nice sont parmi les plus réputés. Chaque région a sa spécialité et, en ce qui concerne la région lyonnaise, il est de bon ton de préparer des beignets qui se nomment les bugnes.

Pour les réaliser, il faut ramollir du beurre et le blanchir avec du sucre. Puis, on ajoute des œufs battus en neige, avec un peu de rhum et de sucre vanillé. En incorporant de la farine, on peut former une jolie boule de pâte. Couverte d’un film, elle peut alors dormir une nuit au frais.

Le lendemain, il faut l’abaisser aussi finement que possible avant de la découper en triangles. Puis, les bugnes partent se baigner dans une friture très chaude, avant d’être égouttées sur du papier absorbant. Saupoudrées de sucre glace, elles sont encore meilleures.

Attention à la friture !

Les accidents domestiques liés à l’huile de friture sont malheureusement très nombreux chaque année. Soyez vigilants lorsque vous réalisez des bugnes, ou d’autres recettes nécessitant de l’huile chaude, en particulier avec vos enfants.

Une huile chauffée entre 250°C et 280°C peut facilement prendre feu. Il est donc primordial d’éloigner les plus jeunes de la friteuse ou de la casserole et de surveiller la température de cuisson. Si une friteuse prend feu, il convient de ne pas jeter d’eau, mais de la recouvrir d’un torchon humide.

Faites également attention aux éventuelles projections. Prenez vos précautions en ne remplissant le récipient qu’à moitié, afin que les éclaboussures ne passent pas au-dessus