Actualité

Publié le

29/5/2024

Ma prime Renov l'actu

Publié le 10/07/2023

Partager sur :

MaPrimeRénov’ se simplifie au 15 mai : Faisons le point sur les étapes essentielles avant de déposer son dossier MaPrimeRénov’

Ma Prime Rénov’, ce qu’il faut retenir à compter du 15 mai ! 

Le 15 mai dernier, les ajustements de MaPrimeRénov sont entrés en vigueur auprès des particuliers. L’objectif ? Dynamiser les rénovations énergétiques des résidences principales construites depuis plus de 15 ans et simplifier l’accès à cette aide financière sur laquelle compte les ménages français pour initier ou reprendre leurs travaux.


Philippe Notargiacomo, Président de HomeServe Energies Services, l’activité dédiée à la performance énergétique du groupe HomeServe, répond  aux principales questions des Français face à ces nouvelles évolutions.

J’ai un logement classé D, quels travaux puis-je entreprendre pour bénéficier des aides ?

Si jusqu’à présent pour bénéficier d’une subvention, les travaux de rénovation devait obligatoirement comprendre le changement du système de chauffage (impliquant une rénovation multigestes), le dernier décret permet aux  propriétaires d’en profiter  pour des  travaux d'isolation ou de ventilation double flux seul, peu importe le classement énergétique de son logement. Pour les propriétaires de maisons dites passoires thermiques (classées F ou G) ils auront jusqu'à la fin de l'année pour bénéficier de primes pour des travaux en monogeste. C’est seulement à partir du 1er janvier 2025, qu’ils seront dans l’obligation de réaliser une rénovation d'ampleur leur permettant de gagner au moins deux classes sur leur DPE pour bénéficier des aides.


L’installation seule de ventilation double flux (VMC) ne redevient pas éligible à MaPrimeRénov’ Rénovation : il faudra dorénavant coupler ce geste à des travaux d’isolation. 

Pour le cas d’un logement classé D par exemple, il est donc possible de profiter des aides pour : l’installation d’une pompe à chaleur, d’un système de chauffage au sol, le traitement de la ventilation, l’isolation des combles, isolation par l’extérieur et tout changement qui permet d’améliorer  le confort énergétique de son logement.


Combien puis-je espérer toucher ? 

Le montant de MaPrimeRénov’ est calculé en fonction de la localisation, de la superficie, de la typologie du logement et des revenus perçus par le ménage.
Le parcours Rénovation par geste n’est pas accessible à la catégorie supérieure de revenus, tandis que le Parcours accompagné, qui concerne la rénovation d’ampleur, est accessible à toutes les catégories de revenus. 

Concrètement, dans le cadre de travaux d’isolation thermique par exemple, le montant des aides peut aller de 1500 euros en moyenne à 2500 euros pour une maison de 100m2 

> Pour les foyers très modestes : le montant de l’aide est entre 25 € et 75 € par m².

> Pour les foyers modestes : le montant de l’aide est entre 20 € et 60 € par m².

> Pour les foyers intermédiaires : le montant de l’aide est entre 15 € et 40 € par m².

Quels sont les justificatifs à fournir pour toucher les subventions ? 

Que l’on soit propriétaire résident ou non dans le logement où seront effectués les travaux, il est nécessaire de rassembler plusieurs pièces justificatives pour construire votre dossier d’accès à MaPrimeRenov’ :  documents d’identité des bénéficiaires (état civil, date de naissance des membres du foyer, dernier avis d’imposition), devis des professionnels RGE mobilisés,  montant des autres aides demandées ou subventions perçues et la fiche d’identité du logement avec les informations clés comme   sa superficie, le type de logement, les équipements actuels, etc. Toutes demandes doivent ensuite être déposées à l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) qui arbitre 

Pour simplifier l’accès au parcours MaPrimeRénov’, le diagnostic de performance énergétique (DPE) n’est plus obligatoire pour la rénovation par geste, et cela, jusqu’au 31 décembre 2024. Dans le cadre de la rénovation de grande ampleur, il faut cependant fournir un audit énergétique pour débuter un parcours MaPrimeRénov' Rénovation globale (ou Parcours Accompagné). 

Les professionnels HomeServe accompagnent leurs clients dans la construction du dossier pour demander les aides MaPrimeRénov. Une démarche qui simplifie la difficulté d’accès à   l’aide ! Une fois les documents fournis par le client,  le professionnel s’assure ensuite du suivi de la démarche jusqu’au versement de la subvention. Le client devra simplement s’acquitter  du reste à charge sans avoir à avancer la totalité de la facture.

A mettre dans un focus : 

HomeServe accompagne ses clients dans la conception et la gestion de leurs dossiers, l'anticipation des démarches administratives.

Deux types de parcours :

Parcours 1 : La rénovation par geste
  • La réalisation d'un audit énergétique ou d'un DPE n'est pas obligatoire
  • Le type des travaux ne peut être que d'un ou deux gestes (chauffage, isolation, ventilation)
  • Les aides sont alors :some text
    • Définies en fonction du revenu et des travaux
    • La Prime allouée est alors la "prime CEE MaPrimeRénov’ "
  • Les ménages concernés sont :some text
    • Tous les ménages sauf ceux à hauts revenus
    • Sans Conditions
    • Les "passoires thermiques sont éligibles à ce parcours jusqu’au 31 décembre 2024"
Parcours 2 : La rénovation Globale
  • La réalisation d'un audit énergétique est obligatoire, il doit être accompagné d'échanges avec un conseillé "Mon accompagnateur Renov'
  • Obligation de réaliser à minima deux gestes d’isolation
  • Les aides sont alors :some text
    • Fixées en fonction du revenu. C’est un% du coût total des travaux HT
    • La Prime allouée est alors la "MaPrimeRénov’ Rénovationd’Ampleur "(incluant les CEE)
  • Les ménages concernés sont :some text
    • Tous les ménages sont concernés
    • Prérequis : Les travaux doivent permettre un saut minimum de 2 classes énergétique

Découvrez nos derniers articles :